Le carreleur s'agenouille près d'un lit de gravillons

Construire les fondations d’une terrasse

Travaux préliminaires pour la construction d'une terrasse en pierre naturelle

Le carreleur s'agenouille près d'un lit de gravillons

Lorsque l’on souhaite poser une terrasse en pierre naturelle, la première étape consiste à préparer ses fondations. Ces dernières sont construites en fonction de la charge à laquelle les dalles seront soumises et de la nature du sol, afin que la terrasse soit solide, perméable à l’eau et ainsi résistante au gel, et le reste longtemps. Si vous choisissez de poser vos dalles de terrasse sur une dalle de béton déjà existante, vous n’avez pas à vous occuper des fondations et pouvez dès maintenant vous informer sur les différentes méthodes de pose : la pose collée sur lit de mortier, la pose à sec sur lit de gravillons nobles ou bien la pose sur plots. Les maîtres d’ouvrage souhaitant poser sur sol meuble peuvent continuer à lire cet article ! Nous vous expliquons en détails comment préparer les fondations de votre terrasse.

Acheter des dalles ici
Vue détaillée des dalles de travertin léger Medium SELECT

1. Prendre les mesures

Kundenfoto: Travertin Medium SELECT RV Terrasse Vogelperspektive Mann am Tisch Pensez à la pierre naturelle pour votre terrasse ! Sur la photo : notre travertin Medium SELECT.

Dans un premier temps, vous devez prendre les mesures de votre terrasse. Prévoyez également au moins 20 cm supplémentaires pour les bordures et l’espace de travail. Puis vient le piquetage : plantez des piquets à chaque coin de la terrasse et reliez-les avec des cordeaux. La hauteur des cordeaux est ajustée en fonction de celle des dalles. N’oubliez pas non plus d‘ériger une pente de 3% au minimum dès la construction des fondations, facilitant l’écoulement de l’eau et permettant ainsi à votre terrasse de résister au gel. Il est utile de vérifier régulièrement cette pente à l’aide d’un niveau à bulle.

2. Creuser les fondations : la fouille

Photo d'une plaque vibrante sur un chantier de construction utilisée pour le compactage de la couche de base du ballast La couche de base en graviers est compactée à l'aide d'une plaque vibrante.

Dans le cas d’un sol meuble, il est possible de creuser les fondations à l’aide d’une pelle et d’une bêche. Si la terre est rocailleuse ou difficile à travailler, une pioche peut également être utile. Pour une grande surface, il vaut la peine de louer une mini pelle. Pour des fondations devant supporter un dallage en pierre naturelle, vous devriez creuser sur au moins 30-35 cm. La profondeur de la fouille dépend également de la charge prévue (la terrasse est-elle destinée à une utilisation par des piétons seulement ou bien également par des véhicules ?), de la nature du sol, des matériaux utilisés pour la couche de base ainsi que des caractéristiques du matériau (principalement son épaisseur). Le sol est ensuite compacté afin que la surface destinée à supporter les dalles soit assez solide. Pour cela, on utilise une plaque vibrante qui aplanit et stabilise les fondations. Il ne doit pas y avoir de trous ou d’irrégularités dans lesquels l’eau de pluie pourrait s’accumuler. Toutefois, les fondations doivent être perméables à l’eau. Il est donc très important de respecter la pente conseillée, de 2-3% en partant de la maison. Vous pouvez vérifier ceci avec une règle de maçon et un niveau à bulle.

3. Installer des bordures

Dans le cas d’une pose à sec sur lit de gravillons, il est conseillé d’installer des bordures afin que le sol ne puisse pas se déplacer lorsqu’il est soumis à une charge. Les bordures, par exemple des plinthes en pierre naturelle ou en béton ou encore des palissades en pierre, sont collées dans la terre avec du mortier avant l’installation de la terrasse. Il est généralement facile de les insérer dans du béton humide en les tapant avec un maillet en caoutchouc. Une fois que la fondation des bordures est sèche, la couche de base en graviers peut être installée.

4. Poser la couche de graviers (couche antigel)

La phase finale de la construction de vos fondations est la pose d’une couche de graviers solide, parfois appelée couche antigel. Celle-ci doit faire minimum 20 cm d’épaisseur et être compactée à la plaque vibrante ou au rouleau vibrant au moins 3 fois. Lorsqu’une grande quantité de gravier est utilisée, les fondations devraient être compactées couche par couche.  Les fondations de votre terrasse sont maintenant terminées et vous pouvez poser vos dalles. Le choix de la méthode de pose – pose à sec, pose collée, pose semi-collée ou pose sur plots – dépend de la pierre que vous avez choisie et de vos préférences. Cliquez sur les liens précédents afin d’en apprendre plus sur le type de pose correspondant ! 

Tous les conseils spécialisés détaillés dans cet article sont donnés à titre indicatif. En cas de doutes, il est préférable de se référer à un carreleur professionnel.

Pauline Commercon
Auteur :
Pauline Commerçon
écrit différents articles informatifs et techniques sur la pierre naturelle et le grès cérame. Comment aménager votre intérieur ou votre terrasse ? Quelle est la marche à suivre pour poser vous-même votre sol ? Vous trouverez toutes sortes de renseignements dans notre magazine !